Accueil » Life » Santé » Comment fonctionnent les mutuelles dentaires en Belgique ?
Comment fonctionnent les mutuelles dentaires en Belgique

Comment fonctionnent les mutuelles dentaires en Belgique ?

En Belgique, les soins dentaires  ne sont pas entièrement couverts par l’assurance maladie obligatoire. En conséquence, plusieurs mutualités proposent des assurances dentaires complémentaires pour compenser cette couverture minimale. Les prises en charge concernent aussi bien les soins dentaires conservateurs que les prothèses dentaires ou les traitements de parodontologie et l’orthodontie. Tour d’horizon des spécificités de ces mutuelles dentaires en Belgique qui permettent de pallier l’absence de remboursement de l’assurance maladie obligatoire.

Qu’est-ce qu’une mutuelle dentaire ?

Une mutuelle santé dentaire sert à couvrir les frais dentaires non remboursés par la Sécurité sociale. De l’orthodontie au bridge en passant par les implants, les dépenses en matière de soins dentaires sont souvent très élevées.

Pour ce faire, il est important de souscrire une meilleure assurance dentaire Belgique. Cette dernière adapte ses offres aux dépenses de soins dentaires qui peuvent coûter très cher en rapport avec les traitements prévus.

Quels soins dentaires sont remboursés par DKV en Belgique ?

Créée en 1964, la mutuelle DKV propose diverses assurances complémentaires pour particuliers et entreprises. Elle propose le remboursement de frais médicaux après l’intervention de la mutuelle et met à disposition du marché belge depuis le début d’année une nouvelle gamme unique déclinée en trois nouvelles assurances dentaires distinctes.

La formule ‘’Essentiel’’ de cette assurance rembourse la totalité des traitements préventifs dentaires, quel que soit le montant, et ce, sans stage d’attente. En général, ces soins préventifs vont de l’examen du dentiste au nettoyage des dents, en passant par les radiographies et les scellant de puits et fissures.

Les soins curatifs sont pour leur part remboursés à 70%, tout comme dans la formule ‘’Confort’’ qui, spécifiquement, rajoute la prise en charge de l’orthodontie, des soins dentaires prothétiques, de la parodontologie ainsi que la petite chirurgie buccale, tous remboursés à hauteur de 70 %. Ces types de soins particuliers sont pris en charge par le leader belge des assurances maladie individuelles à hauteur de 80% dans la formule ‘’Prémium’’, avec une période de stage comprise entre 12 et 36 mois.

Comment fonctionne DKV pour rembourser les frais dentaires ?

Le plan DKV Smile est conclu sur la base d’un questionnaire administratif à remplir par l’intermédiaire d’assurances et d’un questionnaire médical à faire compléter par le candidat assuré pour la prise en charge des soins dentaires.

Dans la pratique, l’assuré remplit et envoie un questionnaire servant de devis via le site ou directement en agence DKV avant le traitement, dont les détails sont complétés par le prestataire de soins. Dès que ce devis est approuvé, l’assuré transmet la facture du prestataire et celle de l’intervention de la mutuelle par le biais d’un formulaire de contact ou par courrier à l’assureur DKV afin d’être remboursé.

Au cours de la première année d’assurance, les traitements conservateurs sont remboursés à hauteur de 80 % soit un maximum de 300 euros. Lors de la deuxième année d’assurance, les traitements conservateurs, parodontaux, d’orthodontie et les traitements prothétiques sont pris en charge jusqu’à un maximum de 700 €. Au fil du temps, le plafond peut atteindre la somme de 1.200 euros lors de la troisième année, allant jusqu’à 1.500 euros à partir de la quatrième année d’assurance.