Accueil » Actualités » Un tir de missile balistique nord-coréen a survolé le Japon
Tir Missile Balistique Coree Nord Pyong Yang Kim Jong-Un Japon Plare

Un tir de missile balistique nord-coréen a survolé le Japon

Mardi, la Corée du Nord a procédé au lancement d’un missile balistique de moyenne portée au-dessus du Japon, ce qui a incité Tokyo à activer son système d’alerte. Un événement rare et inquiétant.

Une première depuis 2017, il s’agit là d’une très nette accélération de la campagne agressive d’essais d’armes du régime de Pyongyang.

La Corée du Nord a lancé ce missile balistique de moyenne portée au-dessus du Japon juste après la visite de Kamala Harris en zone démilitarisée, un moyen de faire monter la pression d’un cran.

 

Tir Missile Balistique au dessus Japon Coree Nord Pyong Yang Kim Jong-Un Plare

Un missile balistique au-dessus du Japon

Mardi, l’armée sud-coréenne a assuré qu’un missile balistique de moyenne portée a survolé le Japon avec une vitesse de Mach 17 à une altitude de 4 500 km en direction de l’est.

Lors des échanges les plus tendus entre Donald Trump et Kim Jong-Un, Pyongyang avait lancé une série de missiles dans un moment appelé « feu et fureur », c’était donc la dernière fois en 2017 qu’un missiles a survolé le Japon, l’évènement est donc rare et d’autant plus inquiétant.

Des promesses de réponses et des réactions vives

Depuis la Maison-Blanche, les Etats-Unis ont rappelé leur engagement envers le Japon et la Corée du Sud et promis une réaction « forte » à ce lancement.

Selon la porte-parole Adrienne Watson, Jack Sullivan, le conseiller à la sécurité nationale des États-Unis, s’est entretenu avec ses homologues Japonais et Sud-Coréen afin d’apporter une réponse à ce geste inacceptable.

Il rappelle par ailleurs que les États-Unis défendront le Japon et la Corée du Sud car « l’engagement inébranlable » et qu’il y aura une réponse « internationale appropriée et robuste »

Yoon Suk-yeol, le président de la Corée du Sud à qualifié depuis Séoul le tir de « provocation » qui va « clairement contre les principes universels et les normes des Nations unies » puis de promettre également une « réponse ferme » !

l’Union Européenne, n’est pas en reste Charles Michel le président du Conseil européen, a dénoncé une « agression injustifiée ».

 

Kim Jong-Un Tir Missile au dessus Japon Coree Nord Pyong Yang Plare

Et la réaction du Premier Ministre Japonais ?

Tokyo c’est donc réveillé au son de l’activation de son système national d’alerte aux missiles. Toute la population était prête à évacuer et les trains ont également été mis en alerte pour cette possible évacuation.

Yasukazu Hamada, estime qu’il pourrait bien s’agir d’un missile Hwasong-12 identique à quatre précédents tirs. Si c’était le cas, ce serait le tir effectué sur la plus longue distance jamais effectué par la Corée du Nord.

 » Un missile balistique est probablement passé au-dessus de notre pays avant de tomber dans l’océan Pacifique. Il s’agit d’un acte de violence qui fait suite aux récents tirs répétés de missiles balistiques. Nous le condamnons fermement « 

Premier ministre Fumio Kishida

Les pourparlers avec Pyongyang toujours en cours ?

Malgré les sanctions internationales depuis des décennies la Corée du Nord à réussi à se doter de l’arme nucléaire, et vient même de changer de doctrine cette année emboitant le pas à la Russie.

En effet la Corée du Nord vient de déclarer de façon irréversible qu’elle était une puissance nucléaire et rappeler qu’elle pouvait elle utiliser le nucléaire en première intention et donc pas seulement afin de se protéger.

La communication militaire marketing sur les missiles par le régime de Pyongyang cela donne par exemple cette vidéo qui faisait le buzz à l’époque par son côté hollywoodien, mais grotesque :

 

 

Cette année-là Corée du Nord a accéléré malgré les sanctions et l’isolement, qui la non plus ne fonctionnent pas, son projet de renouvellement de ses armes et de sa force de frappe, tout en y adossant des records en matière de tests plaçant de facto les négociations au point mort.

La semaine dernière après d’importantes manœuvres entre la Corée du Sud, le Japon et des Etats-Unis, le régime de Pyongyang avait effectué 4 tirs de missiles en réponse à ces tests d’exercices anti-sous-marins trilatéraux.

Manœuvres qui s’étaient conclus par la visite en zone démilitarisée (DMZ) entre les deux Corée et sa bourde improbable rappelant l’engagement « inébranlable » à protéger la Corée du Nord, mince du Sud !

En expliquant qu’il y avait une « alliance solide » avec « la République de Corée du Nord ». Mme Harris faisait alors clairement référence à la République de Corée nom officiel de la Corée du Sud. L’erreur fait quand même tâche même si elle est assez courante :

 

Une escalade et une déstabilisation de la région ?

La Corée du Nord, qui fait l’objet de sanctions de l’ONU pour ses programmes d’armement, cherche depuis longtemps à tester la réponse de l’occident face à ses provocations.

Avec ce tir de missile au-dessus du Japon, cela pourrait représenter une escalade significative car Pyongyang est toujours au milieu d’un cycle de provocations et de tests depuis plusieurs mois.

C’est purement stratégique afin de déstabiliser les relations entre les alliés de la Corée du Sud contre la Corée du Nord et prendre l’ascendant sur son frère ennemi voisin.

Rappelons que même si la Corée du Nord possède bien l’arme nucléaire elle ne peut que menacer sans pouvoir agir, sauf sous protection Russe ce qu’elle cherche d’ailleurs ce matin en reconnaissant au même moment les annexions des oblasts Ukrainiens par la Russie. Mais en cas d’utilisation d’une seule ogive nucléaire le dictateur et son pays serait rasé.

 

Tir Missile Balistique Video Ridicule Coree Nord Pyong Yang Kim Jong-Un Plare

 

Un nouvel essai nucléaire

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un se prépare à effectuer un nouvel essai nucléaire et veut faire peur et se montrer à l’international afin de réaffirmer son image dans son pays, comme tous les dictateurs, après une grave crise du Covid et une gestion chaotique.

L’essai nucléaire pourrait avoir lieu avant la prochaine session du Parti communiste Chinois du 16 octobre et cette escalade sert à faire monter l’enjeu de cet essai, alors que d’autres ont déjà eu lieu par le passé.

La région Asie-Pacifique est depuis quelques mois en proie à de vives tensions entre la Russie et le Japon, les Etats-Unis et La Chine, Taiwan et la Chine, ou encore la Corée du Nord et la Corée du Sud et bien entendue la Corée du Nord et le Japon comme le montre l’essai de ce matin.

Le prochain essai nucléaire doit faire réfléchir sur les armes nucléaires à une plus grande échelle et à réagir avant le prochain sommet de l’ONU sur le sujet, dans 5 ans, qui n’avaient rien donné au mois d’août. En effet Pyongyang devrait après six essais de bombes nucléaires, dont la dernière à plus de 250 Kilotonnes, devrait encore renchérir avec une bombe avec une capacité supérieure.

Rappelons que les bombes d’Hiroshima et Nagasaki ne faisaient respectivement que 15 kilotonnes et 22 kilotonnes.

Post navigation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *