Dynavisual Hands-On au MWC 2024 : les écrans flexibles ont trouvé leur application la plus excitante à ce jour

Si vous avez navigué assez longtemps sur Internet, vous avez vu des vidéos de concerts de Taylor Swift ou de Coldplay, avec l&#8217ensemble du public s&#8217éclairant grâce à des bracelets LED qui réagissent à l&#8217éclairage et à la musique du concert. Dynavisual veut pousser cette technologie un peu plus loin. L’entreprise travaille sur un ensemble de « panneaux d’affichage » LED flexibles à haute visibilité qui peuvent être portés sur des casquettes, des vêtements, des sacs, etc. Les LED peuvent être personnalisées pour afficher des messages, des statistiques et des logos de marque (des choses assez classiques), mais ce qui les rend vraiment excitantes, c’est leur capacité à être associées par milliers, transformant potentiellement une foule entière en un affichage massif. Baptisée ‘Swarm Technology&#8217 ;, Dynavisual dépeint un avenir incroyablement excitant où des arènes massives prennent vie lors de concerts ou de matchs sportifs, affichant des images, des logos ou même des graphiques massifs &#8211 ; imaginez simplement le stade entier affichant le mot ‘GOAL&#8217 ; lorsque Messi marque un but. Le plus beau ? Ces écrans Dynavisual peuvent ensuite redevenir des unités individuelles une fois le match terminé, chaque personne emportant son écran chez elle et l’utilisant comme d’habitude.

Concepteur : Dynavisual

Les écrans flexibles existent depuis plus d’une décennie maintenant, mais qualifier le Dynavisual Pad d’écran flexible est un peu exagéré. En théorie, il passe la barre, mais en pratique, vous avez devant vous un bloc qui n’a que 512 pixels, disposés en un réseau de 16×32. Les écrans OLED standard, comme ceux de votre téléphone, ont des millions de pixels par écran, mais les gens de Dynavisual ne veulent pas que vous fassiez cette comparaison. Si on le regarde indépendamment, le Dynavisual Pad est un produit totalement différent. Il est conçu avec une construction robuste qui peut être portée sur le corps ou sur la tête, il a une flexibilité multidirectionnelle sur les axes X et Y, et ces pixels individuels peuvent donner à l&#8217écran une résolution incroyablement faible, mais ils sont extrêmement brillants. À titre de comparaison, l’iPhone a une luminosité extérieure maximale de 2000 nits &#8211 ; le Dynavisual Pad affiche une luminosité confortable de 6000 nits, ce qui le rend jusqu’à trois fois plus lumineux que les écrans de téléphone traditionnels. La raison en est simple : la faible résolution et la luminosité élevée facilitent la visibilité sur des distances de plusieurs mètres, alors qu’un écran de smartphone est pratiquement inutilisable à plus de 1,5 mètre.

Présentée au MWC 2024, l’équipe de Dynavisual attire l’attention sur les capacités de son Pad. Chaque Pad a à peu près la taille d’un grand téléphone, est visible à la lumière du jour et présente un design flexible grâce à des crêtes à l’arrière qui lui permettent de se plier facilement dans plusieurs directions, ce qui le rend parfait pour être porté sur soi. L’appareil est conçu pour être léger, ce qui permet de le porter sur une casquette, dans un sweat à capuche/une veste, ou même sur un sac, et il dispose de sa propre batterie intégrée. Les détails sur la durée de vie de la batterie n’étaient pas clairs, mais étant donné que l’appareil a un peu plus de 500 LED à alimenter, il est beaucoup plus économe en énergie que votre smartphone.

Les applications du Dynavisual Pad sont peut-être l’aspect le plus intéressant du produit. Il y a un cas d&#8217utilisation évident dans le domaine du branding/marketing, le pad acceptant des logos, des messages et des éléments de branding, mais Dynavisual considère le Pad comme un grand élément de communication au-delà de l&#8217approche marketing étroite. Il pourrait être utilisé par le personnel de sécurité pour aider à délivrer des messages/conseils, ou il pourrait même être utilisé à titre personnel, par exemple par un cycliste cherchant à faire savoir aux conducteurs derrière lui s&#8217il tourne à gauche ou à droite (ou s&#8217il freine). À cette fin, le Dynavisual Pad est un appareil très intelligent. Il est équipé de toute une série de capteurs, dont le GPS, le Bluetooth, le WiFi, l’infrarouge et même la saisie vocale.

Les diodes électroluminescentes (DEL) de 6 000 lumens sont suffisamment brillantes pour traverser les tissus fins, ce qui permet de les dissimuler facilement dans les vêtements.

Cependant, les choses deviennent vraiment excitantes lorsque plusieurs Dynavisual Pads sont réunis dans un même lieu. La société a mis au point un protocole unique qui permet à plusieurs Dynavisual Pads de se synchroniser, devenant ainsi un essaim ou un esprit de ruche. C’est dans les stades et les arènes que cette technologie est le mieux mise en valeur, car les organisateurs peuvent commander plusieurs Dynavisual Pads ensemble, les transformant ainsi en un immense écran intelligent qui s’appuie sur des centaines, voire des milliers de pads pour fonctionner comme des pixels individuels. Imaginez un stade entier se colorant et affichant le score à chaque fois qu&#8217il y a un but (ou un touchdown), ou s&#8217éclairant avec des messages de marque pendant une pause publicitaire. Contrairement aux bandes LED actuellement utilisées dans les concerts, qui reposent sur une combinaison de WiFi et de fréquences radio, la technologie Swarm de Dynavisual fonctionne différemment. Tout d’abord, avec les solutions existantes, les bandes LED appartiennent aux organisateurs, sont distribuées au public sur les lieux de concert et sont ramassées une fois l’événement terminé. Ce n&#8217est pas le cas avec le Dynavisual Pad, puisque les utilisateurs peuvent apporter leurs propres appareils Pad dans un lieu et les synchroniser automatiquement avec le système de son et d&#8217éclairage de l&#8217événement. De plus, alors que les bandes LED actuelles ne peuvent afficher que des étendues de couleurs et des formes vagues, l&#8217équipe de Dynavisual a réussi à trouver le moyen d&#8217afficher des images &#8217 ; un exploit incroyablement délicat car les organisateurs devront savoir où se trouve chaque appareil Pad, et leur envoyer des signaux spécifiques.

L&#8217application de cette technologie d&#8217essaim généralisée, cependant, ne se traduit pas bien par une démonstration pratique avec seulement une ou deux unités exposées. Il est également difficile d&#8217expliquer le produit aux personnes présentes au Mobile World Congress, parce qu&#8217il y a une réaction spontanée de le comparer à un mobile &#8211 ; ce que le Dynavisual Pad n&#8217est PAS. Cela dit, la technologie de l’essaim semble prometteuse, car les visuels peignent littéralement une image vivante&#8230 ; bien qu’avec des concerts massifs, des tournois et des événements sportifs à grande échelle tels que les Jeux olympiques, le Dynavisual Pad a un public pratiquement mûr pour la cueillette !

The post Dynavisual Hands-On at MWC 2024 : Flexible Displays found their most exciting application yet appeared on Plare Design.

Qu'en pensez-vous?

Philippe Biaut

Écrit par Philippe Biaut

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *