Evolution : voici à quoi nous allons ressembler dans 1000 ans du fait de l’utilisation intensive des nouvelles technologies

Comment la technologie affecte notre corps evolution notre corps dans 1000 ans
Tous droits Réservés tollfreeforwarding

La technologie a révolutionné notre façon de travailler, mais de plus en plus de preuves révèlent les effets négatifs qu’elle peut avoir sur notre corps.
– Pour prendre pleinement conscience de l’impact de la technologie sur notre quotidien, tollfreeforwarding a consulté des recherches scientifiques et des avis d’experts sur le sujet, avant de travailler avec un designer 3D pour créer un humain du futur dont le corps a physiquement changé en raison de l’utilisation constante de smartphones, d’ordinateurs portables et d’autres technologies.
Dos et cou voûtés, seconde paupière rétractable anti-lumière bleue, main tordue, coude plié à 90°, cerveau plus petit : La conception et les habitudes d’utilisation des objets technologiques modernes tels que les smartphones et les écrans d’ordinateur ont un impact significatif sur notre façon de nous asseoir et de nous tenir debout.

 

Cette modélisation appelée Mindy pourrait-elle être l’humaine de l’an 3000 ?

Nous savons tous que la technologie a eu un impact profond sur notre façon de travailler et de vivre. Mais ce que vous ne savez peut-être pas, c’est à quel point notre utilisation de la technologie a modifié notre physique et va continuer de l’impacter. Dans cet article, nous allons explorer les effets négatifs de la technologie sur notre vie quotidienne et vous montrer pourquoi il faut corriger le tir au plus vite.

 

Dos Cerveau Main Paupière Comment la technologie affecte notre corps evolution notre corps dans 1000 ans
Tous droits Réservés tollfreeforwarding

Demain tous des Humains au Dos et cou voûtés

Notre utilisation de la technologie a radicalement changé notre façon de nous asseoir et de nous tenir debout. La conception et les habitudes d’utilisation des objets technologiques modernes tels que les smartphones et les écrans d’ordinateur ont un impact significatif sur notre façon de nous asseoir et de nous tenir debout. Nous ajustons constamment notre position pour regarder notre téléphone ou notre ordinateur portable, ce qui peut entraîner la cambrure de notre dos et la tension de notre cou.

« Passer des heures à regarder votre téléphone sollicite votre cou et déséquilibre votre colonne vertébrale. En conséquence, les muscles de votre cou doivent fournir un effort supplémentaire pour soutenir votre tête. Rester assis devant l’ordinateur au bureau pendant des heures signifie également que votre torse est tiré devant vos hanches au lieu d’être empilé droit et aligné. »

Caleb Backe, expert en santé et bien-être chez Maple Holistics

Comment textoter pourrait finir par modeler nos bras

Coude 90 ° Comment la technologie affecte notre corps evolution notre corps dans 1000 ans
Tous droits Réservés tollfreeforwarding

Griffe Texto

L’utilisation de la technologie a augmenté, tout comme le temps que nous passons à envoyer des SMS. Le problème avec les textos est qu’ils nous obligent à plier nos poignets à un angle bizarre pendant de longues périodes. Cela peut entraîner une affection appelé « griffe texto », où les tendons et les muscles de vos mains et de vos doigts deviennent tordus et raides.

 

« Il y a quelques années, l’utilisation de l’internet mobile a dépassé celle des ordinateurs de bureau, et nous tenons désormais internet dans nos mains. Cependant, la façon dont nous tenons nos téléphones peut provoquer des tensions à certains points de contact – provoquant la « griffe du texte », connue sous le nom de syndrome du tunnel cubital. »

Dr. Nikola Djordjevic de Med Alert Help

Coude à 90 degrés

La douleur au coude est un autre problème qui peut être causé par notre utilisation de la technologie. Ce type de douleur est souvent appelé « coude de smartphone » car il est causé par la façon dont nous tenons nos téléphones lorsque nous les utilisons. Nos bras sont généralement dans une position pliée lorsque nous utilisons nos téléphones, ce qui peut exercer une forte pression sur nos coudes.

« Ce syndrome est causé par la pression ou l’étirement du nerf cubital qui passe dans une rainure sur la face interne du coude. Cela provoque un engourdissement ou une sensation de picotement dans l’annulaire et l’auriculaire, une douleur dans l’avant-bras et une faiblesse dans les mains. Garder le coude plié pendant une longue période – le plus souvent, en tenant son téléphone – peut étirer le nerf derrière le coude et exercer une pression sur celui-ci. »

Dr. Nikola Djordjevic de Med Alert Help

La technologie nous rendra-t-elle plus petits ?

Dos vouté Plus petit Cerveau Main Paupière Comment la technologie affecte notre corps evolution notre corps dans 1000 ans
Tous droits Réservés tollfreeforwarding

Problème de cou

Certaines personnes ont mal au cou parce qu’elles ne cessent de regarder l’écran de leur téléphone ou de leur ordinateur. C’est ce qu’on appelle le « cou technologique »

« Lorsque vous travaillez sur un ordinateur ou que vous regardez votre téléphone, les muscles de l’arrière du cou doivent se contracter pour maintenir votre tête en haut. Plus vous regardez vers le bas, plus les muscles doivent travailler pour maintenir votre tête en l’air. Ces muscles peuvent devenir excessivement fatigués et douloureux à force de regarder nos smartphones et tablettes ou de passer la majorité de notre journée de travail sur des ordinateurs. »

Le Dr K. Daniel Riew, du New York-Presbyterian Orch Spine Hospital

Crâne plus épais à cause des rayonnements des téléphones

Nous savons tous que la technologie peut nous distraire d’un travail important. Mais a-t-elle des conséquences durables sur notre cerveau ? Certaines personnes pensent que oui. Par exemple, Mindy pourrait avoir un crâne plus épais à cause de tout le temps qu’elle passe sur son téléphone.

On s’inquiète de plus en plus du fait que les rayonnements de radiofréquence provenant de nos smartphones pourraient causer de graves problèmes de santé. Ces radiations peuvent être nocives si elles pénètrent dans notre cerveau.

 

Comment la technologie affecte notre corps evolution notre corps dans 1000 ans
Tous droits Réservés tollfreeforwarding

Un cerveau plus petit

Ce n’est un secret pour personne que la technologie peut créer une dépendance. Nous connaissons tous des personnes qui sont tellement obsédées par leur téléphone ou leur ordinateur qu’elles ne semblent pas pouvoir les poser. Mais ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que la technologie pourrait en fait modifier la taille de nos cerveaux.

La Théorie Idiocracy

Il existe une théorie scientifique selon laquelle si nous utilisons trop la technologie, elle modifiera la taille de notre cerveau. Certains experts pensent que plus nous passons de temps sur nos téléphones et nos ordinateurs, plus nos cerveaux deviendront petits. Et si cette théorie est correcte, ce ne sont pas seulement nos cerveaux qui sont en dangerc’est notre société dans son ensemble.

 

« Je pense que la meilleure explication du déclin de la taille de notre cerveau est la théorie de l’idiocratie. »

David Geary Scientifique cognitif

Cette idée est appelée la théorie du film Idiocracy.

Certaines personnes pensent que si nous continuons à trop utiliser la technologie, nous deviendrons plus bêtes et nos cerveaux seront plus petits. Ils disent cela parce qu’ils pensent que la technologie modifie la façon dont nos cerveaux fonctionnent. 

La théorie de l’évolution

« La théorie de l’évolution laisserait présager un être humain plus petit à l’avenir. Cela est dû en grande partie au fait que la survie ne dépend plus du fait d’être la personne la plus grande et la plus forte de l’espèce.

De même, le succès de la reproduction dépend désormais d’une grande variété de paramètres, y compris les capacités financières. À l’avenir, les personnes les plus compétentes sur le plan technologique seront probablement celles qui réussiront le mieux. À la lumière de ces éléments, les êtres humains vont commencer à rapetisser. »

Adina Mahalli de Enlightened Reality

 

Une deuxième paupière

Le dernier changement de Mindy est probablement le plus fou. Un domaine que nous n’avons pas encore abordé est celui des yeux. Certaines personnes pensent qu’elle pourrait développer une deuxième paupière en raison de son utilisation intensive de la technologie.

Il pourrait la avoir donc une évolution radicale afin de limiter la quantité de lumière bleue nocive pour nos yeux.

« Les humains pourraient développer une paupière interne plus grande pour empêcher l’exposition à une lumière excessive, ou le cristallin de l’œil pourrait évoluer de manière à bloquer la lumière bleue entrante mais pas les autres lumières de grande longueur d’onde comme le vert, le jaune ou le rouge. »

Kasun Ratnayake de l’Université de Toledo

 

Paupière rétractable anti lumière bleue Comment la technologie affecte notre corps evolution notre corps dans 1000 ans
Tous droits Réservés tollfreeforwarding

Mindy semblerait bizarre non ? Imaginons que nous commencions à cligner des yeux latéralement. Certains pensent que cela pourrait être dû au fait qu’elle est en train de développer une autre paupière interne qui nous protège de l’exposition excessive à la lumière bleue des appareils technologiques.

Jusqu’à présent, rien ne prouve que cette nouvelle paupière va réellement voir le jour, mais c’est quelque chose à surveiller. Si cela se produit, ce sera un rappel important des dangers d’une trop grande utilisation de la technologie.

L’impact de la technologie sur la santé mentale

« Le respect de la vie privée, la sécurité et la véritable dépendance à la technologie sont les principales préoccupations lorsqu’il s’agit de communiquer via la technologie. La technologie a évolué plus vite que la police, les politiciens, les psychologues ou les parents ne peuvent le faire.

Ce qui est clair, c’est que l’utilisation de la technologie pour communiquer peut nous déconnecter davantage. Les conversations privées peuvent être exploitées et avoir des conséquences réelles, comme causer des traumatismes ou mettre fin à des carrières. La sécurité de nos enfants ou de nos entreprises peut être compromise. »

Le Dr Sal Raichbach, du centre de traitement Ambrosia

Des études récentes ont étoffé le lien entre l’utilisation de Facebook et un déclin de votre bien-être à long terme. Une étude a révélé que les personnes qui passaient plus de temps sur le site de médias sociaux avaient une moins bonne santé mentale. Une autre étude a révélé que les gros utilisateurs de Facebook étaient plus susceptibles de se sentir seuls et isolés.

Ces résultats sont inquiétants, surtout compte tenu de la popularité de Facebook. Il semble que nous devions faire attention au temps que nous passons sur les sites de médias sociaux, et nous assurer que nous les utilisons pour les bonnes raisons. Sinon, nous pourrions voir notre santé mentale décliner.

 

Les médias sociaux sont également tenus responsables de l’augmentation de l’anxiété et de la dépression chez les enfants. Une étude a révélé que les enfants qui passaient plus de temps sur les médias sociaux étaient plus susceptibles de signaler des problèmes de santé mentale.

Ces résultats sont inquiétants, surtout compte tenu de la popularité croissante des médias sociaux. Il semble que nous devions faire attention au temps que nos enfants passent sur les médias sociaux, et nous assurer qu’ils les utilisent pour les bonnes raisons. Sinon, nous pourrions les retrouver aux prises avec l’anxiété ou la dépression.

 

« Il existe un phénomène biologique qui améliorera la communication, la créativité, la productivité, l’endurance, le temps de réaction, la concentration, la mémoire, l’humeur, et plus encore – et c’est un sommeil approprié.

L’une des principales influences de nos habitudes de sommeil est la lumière, en particulier celle que nous recevons par le biais de nos téléphones, tablettes et ordinateurs portables que beaucoup d’entre nous utilisent tard dans la soirée et emportent même dans leur chambre. »

Ellen Wermter, de Charlottesville Neurology and Sleep Medicine

 

source : tollfreeforwarding

Qu'en pensez-vous?

Thomas Moreau

Écrit par Thomas Moreau