dans

Coronavirus : réglementation sanitaire en milieu professionnel

La pandémie de Covid-19 depuis l’arrivée du coronavirus à Wuhan en Chine a apporté tout un lot de réglementations strictes en vue de la gravité de la situation sanitaire a l’état mondial. La France a donc imposé dans un premier temps les mesures barrières avec le port du masque et la distanciation sociale. Or, le coronavirus étant résistant et surtout très infectieux, il a fallu agir vite et efficacement. De ce fait, limiter le risque de contamination par la voie manuportée, notamment au sein des locaux accueillant du public, a été une obligation directe. Mais alors, quelle est la réglementation sanitaire en milieu professionnel depuis le coronavirus ?

Coronavirus et transmission.

La maladie de la Covid-19 liée à la propagation d’un coronavirus a touché un grand nombre d’entre nous. La transmission se fait par les postillons et le contact avec les orifices tels que la bouche, le nez, les yeux, … La durée de survie du SARS-CoV-2 (COVID) est encore inconnue. Cependant, on sait qu’elle peut être de plusieurs heures voire de plusieurs jours selon le support sur lequel il se trouve, l’humidité ou encore la température. 

Normes de nettoyage et désinfection des surfaces.

Les recommandations sanitaires concernant le nettoyage et la désinfection des surfaces en milieu professionnel sont strictes. Ainsi, les sols doivent être nettoyés chaque jour. Les surfaces les plus sujettes au contact des mains doivent être nettoyées au minimum une fois par jour après utilisation des locaux. De ce fait, les poignées de porte, les interrupteurs, les comptoirs, le mobilier, les tables, chaises, bureaux, etc. doivent subir une désinfection journalière. 

 
Dans le secteur de la petite enfance, le partage des jouets entre enfants sans désinfection préalable est à proscrire. 

Matériel et recommandations en termes de nettoyage professionnel.

Le nettoyage et la désinfection des locaux est à effectuer en l’absence de public ; avec port de gants obligatoire. Les locaux doivent, de plus, être aérés en permanence. Le balai quant à lui est proscrit.

 

Le nettoyage et la désinfection des surfaces sont à effectuer dans le respect de la norme 14476. De ce fait, seuls les produits virucides telles que les lingettes désinfectantes aux normes 14476 sont autorisés. Sans alcool, ces lingettes sont bactéricides, fongicides et virucides, et permettent d’éliminer 99,9% des bactéries protégeant ainsi la sécurité du public et du personnel face à la maladie de la Covid-19.

 

Concernant le nettoyage et la désinfection des sols, l’utilisation d’un produit détergent de qualité A+ est recommandé. 

Normes et réglementation concernant le lavage des textiles.

Le lavage des textiles est lui aussi soumis à une réglementation très stricte, on pense notamment aux milieux hospitaliers, de l’hôtellerie et de la petite enfance. Ainsi, les draps, nappes, chiffons, peluches, … sont à laver régulièrement pour éliminer la présence éventuelle de coronavirus. 

 

Le lavage est à effectuer en machine à 60° en cycle normal, et doit être accompagné d’un détergent classique.

Qualité de l’air intérieur et précautions face au coronavirus.

Si l’on pensait au départ, et à tort, que le coronavirus n’était pas aérosol, cette information a rapidement démontré son inexactitude. La qualité de l’air intérieur est donc très vite devenue une priorité, et fait alors l’objet de précautions supplémentaires. 


On remarque ainsi que la présence de multiples personnes au sein d’un endroit confiné augmente l’humidité dans l’air. De ce fait, plus il y a de monde, plus il y a de risque de présence de la Covid-19. De plus, avec un taux d’humidité élevé, le coronavirus demeure résistant et le risque de contamination augmente.


Le nombre de personnes en environnement clos est donc réglementé en fonction des endroits et des différentes caractéristiques de ceux-ci. L’aération régulière voire permanente est préconisée, permettant alors de diminuer l’hygrométrie ambiante et la quantité de virus susceptible d’être présente. 

 

Les locaux sont ainsi réglementés, pour une qualité de l’air préservée, à une aération régulière dans un minimum de trois fois par jour, d’une durée de 10 minutes. Les dispositifs de ventilation et leur bon fonctionnement sont à contrôler, tout comme les orifices d’entrée d’air et bouches d’extraction. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

plombier strasbourg

Plomberie et dépannage : signaux d’alerte et intervention d’un plombier

coaching personnalisé

Programme sportif débutant : obtenez des résultats rapidement et durablement