Accueil » Divertissement & Culture » Séries » Les répliques cultes de Dewey dans Malcolm
Les répliques cultes de Dewey dans Malcolm

Les répliques cultes de Dewey dans Malcolm

Malcolm [in the Middle] est l’une des séries avec le plus de citations drôles de tous les temps. Le film regorge de répliques hilarantes et mémorables qui sont encore citées à ce jour.

En l’honneur du personnage de Dewey, nous jetons un coup d’œil à certaines de ses meilleures répliques dans la série.

 

Frankie muniz malcolm in the middle
Simon1756, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons

Malcolm comme étant l’une des séries avec le plus de citations possible de tous les temps

Malcolm in the Middle est l’une des séries les plus citables de tous les temps. La série est pleine de répliques mémorables qui sont encore citées à ce jour. Certaines des meilleures citations proviennent de Dewey, le plus jeune frère de Malcolm.

Dewey est toujours déterminé à prouver qu’il n’est pas un bébé, même s’il est le plus jeune membre de la famille. Certaine répliques des plus mémorables montrent à quel point il est déterminé à être pris au sérieux.

« Les garçons sont stupides. Les filles sont stupides. »

Cette réplique est souvent citée lorsque quelqu’un veut faire une généralisation sur un sexe ou l’autre. La citation de Dewey est drôle, mais elle fait aussi ressortir un point valable sur la façon dont les gens stéréotypent parfois les genres.

Voici quelques-unes de ses répliques les plus drôles et les plus mémorables de la série.

 

Bryan Cranston Malcolm in the Middle
Philip Romano, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons

 

Top 43 des répliques de Dewey tirées de la série

1- « Il est trop gros ! Tu dois arrêter de le nourrir. C’est moi qui dois assister aux réunions des Jeunes Agriculteurs pendant que tout le monde se moque de lui. »

2- « Les gars, les gars, calmez-vous… La vérité, c’est que vous avez été nommés tous les deux comme une blague. Mais vous aviez une chance de montrer au reste de l’école que vous étiez meilleurs que Kyle et ses amis. Maintenant, vous n’êtes pas différents d’eux. »

3- « Qu’est-ce que tu fais avec mon lapin ? »

4- « J’ai une pierre et un demi-bâton de chewing-gum. »

5- « Ouais papa, il y a toujours une araignée le jour du bacon. »

6- « Maman, papa, devinez quoi ? La petite souris est venue. »

7- « Ne dénonce que lorsqu’on te demande de dénoncer. »

8- « C’est ma tirelire. C’était dans ma chambre. »

9- « Ouais. On n’a pas eu de nouvelles de lui depuis deux jours. Je suis vraiment impressionné. D’habitude, à cette heure, il mange de la nourriture pour chat sous le porche de Mme Harvey. »

10- « Les chats ont mangé son visage. »

11- « Et des mamies rappeuses. »

12- « Poupi poupi poupipou. »

13- « J’ai donné à Reese une tranche du côté flou et je n’ai rien vu. »

14- « Pense juste à ce que Reese aurait fait avec ça. Ils ont la danse du pli, les attrape-rêves, la peinture sur visage… »

15- « Je veux juste que tu saches que si un couple de fous me vole et m’élève comme une fille, ce sera sur ta tête. »

16- « Peut-être qu’on honore Reese de la mauvaise façon. Reese n’était pas du genre à aider les gens et à faire de bonnes actions. Il aimait casser des choses et détruire des trucs sans raison. Si on veut honorer Reese, peut-être qu’on devrait penser à le faire à sa façon. »

17- « Un jour, quand tu reviendras, et que tu seras au chômage et que tu n’auras pas d’endroit où vivre : tu pourras venir séjourner dans mon château. »

18- « Moi aussi. Tu te souviens quand il a rasé mes sourcils et les a recollés pour que j’aie l’air définitivement surpris ? C’était du génie. »

19- « Pourquoi tous nos projets artistiques utilisent-ils des mouchoirs en papier ? »

20- « Je sais. Wow, cette couche doit peser un bon kilo ! »

Toi tu vis, toi tu vis, toi tu crèves

21- « Tu vas me manquer au début ! Non, je suis aussi surpris que toi. Non, je suis aussi SURPRIS que toi. Non, je suis aussi surpris que VOUS l’êtes. »

22- « Je ne prends pas mes jambes pour acquises, Maman. »

23- « Tu vas te griller sur les fils à haute tension. »

24- « Roule en boule. »

25- « Je suppose que tout ce que nous pouvons faire est de vivre nos vies avec autant de gentillesse et de décence que possible, et d’essayer de ne pas s’attarder sur Dieu se tenant au-dessus de nous avec une pelle géante. Bye ! »

26- « J’ai déjà un sac à dos. »

27- « Comme moi avec la fourmilière dans mon jardin. J’ai passé des jours à observer les fourmis, à essayer de déterminer lesquelles étaient bonnes et lesquelles étaient mauvaises, mais elles ressemblaient toutes à des fourmis, alors j’ai commencé à toutes les frapper. »

28- « Est-ce que l’un des enfants normaux est gros ? »

29- « Eh bien, je suis le préféré. Tu sais, celui que tout le monde aime le plus. Le mignon, celui dont tout le monde s’occupe et à qui on donne des cadeaux. Et parfois, ils font même chanter les oiseaux pour moi ou épeler mon nom par les nuages. »

30- « Leur gnome veut me manger. Il est diabolique. »

31- « Je n’aime pas les fantômes, ils mangent les petits garçons. »

32- « Les esclaves peuvent avoir des esclaves. C’est l’Amérique. »

33- « Je veux un Sundae et puis de la pizza. Et puis encore de la pizza et puis une pizza Sundae. »

34- « Papa ! Le couvercle des toilettes était relevé et la langue de Jamie est à nouveau bleue. »

35- « Laisse-moi te dire quelque chose, Maman. Le toit fuit, les vêtements sont des vieilleries, et la nourriture pue. »

36- « J’ai l’impression de flotter. »

37- « Est-ce que Malcolm est un robot ? »

38- « On n’en a pas besoin. Tout le monde est né intelligent. »

39- « La cousine Nancy n’a pas de mère. »

40- « Pourquoi n’y a-t-il pas de crue soudaine quand on en a besoin ? »

42- « Je ne m’attendais à rien mais je suis quand même déçu. »

43- « Comme moi avec la grosse fourmilière du jardin, j’ai passé des jours entiers à regarder les fourmis, et essayer de faire la différence entre les bonnes et les mauvaises, mais tout ce que je voyais c’était des insectes. Alors j’ai commencé à les punir. Je les ai punies avec le tuyau d’arrosage, avec de l’essence, avec la tondeuse à gazon, et pour être tout à fait honnête j’ai perdu les pédales avec la grosse pelle. Et si ça se trouve les fourmis priaient pour moi tout le temps, et j’entendais rien. Quoiqu’elles fassent elles étaient impuissantes. Je crois que c’est pareil pour nous, on ne peut rien changer à ce qui nous attend, alors pourquoi se prendre la tête. Et je me sens vachement mieux maintenant. Je crois que tout ce qu’on peut faire, c’est vivre en étant le plus gentil possible. Et en essayant de ne pas attirer l’attention de Dieu et de sa grosse pelle. Au revoir. »

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Erik Sullivan (@erik_persullivan)

 

Les meilleures répliques de Dewey et le retour de la série

Les répliques de Dewey dans Malcolm in the Middle sont mémorables et drôles pour un certain nombre de raisons. Tout d’abord, Dewey est toujours déterminé à prouver qu’il n’est pas un bébé, ce qui donne lieu à des répliques hilarantes. Il est également très sarcastique et vif d’esprit, ce qui rend ses répliques encore plus drôles. Enfin, les répliques sont mémorables car elles résument parfaitement ce que c’est que d’être un enfant ou un frère ou une sœur.

Malcolm devrait d’ailleurs revenir prochainement en effet Frankie Muniz acteur principal, au côté de Bryan Cranston autre star de la série [Cf. Breaking Bad], a annoncé fin octobre à FoxNews

« Je sais que Bryan Cranston est vraiment à fond dans l’idée d’un revival et qu’il est en train de diriger l’écriture d’un scénario et de tout mettre en place. Donc, il pourrait y avoir quelque chose »

Frankie Muniz

Enfin, réfléchissez à quel point Malcolm in the Middle est vraiment une série folle, avez-vous hâte du retour possible de la série ?

Post navigation