dans

Tout savoir de la tomate

Tout découvrir de la tomate

Tomate deguster manger et jus - Plare

L’histoire de la tomate est un reflet de l’histoire de l’agriculture et de l’importance de l’échange entre les peuples.

C’est un fruit qui existe depuis très longtemps. L’un des plus anciens plants de tomate connus a peut-être été trouvé au treizième siècle, au Pérou.

 

 

La tomate était appelée par les tribus d’Amérique centrale “Tomati” Tout decouvrir tomate - Plare

Tout decouvrir tomate – Plare 

Quelle est l’origine du mot tomate ?

Le mot “tomate” dérive du mot Nathuatl “Tomalt“, qui était utilisé par les Aztèques du Mexique pour décrire les tomates. Mot qui désignait le fruit de la tomatille, d’abord par l’intermédiaire de l’espagnol tomato, puis par diverses traductions (Physalis ixocarpa). La tomate est appelée xitoma(tl) en nahua, ce qui signifie “le nombril” et a donné naissance au mot espagnol jitomate au Mexique (Lycopersicon esculentum)

Il existe une traduction de 1598 de l’Historia natural y moral de Indias de José de Acosta qui utilise le mot “tomate” .

Ce n’est qu’en 1835 que le mot “tomate” est entré dans le dictionnaire de l’Académie française. Le fruit était autrefois appelé pomme d’amour ou pomme d’or.

 

De quelle famille est la tomate ?

La tomate, comme la pomme de terre, le poivron, le piment, l’aubergine, le tabac et le pétunia, fait partie de la famille des Solanacées. À l’origine, elle était cultivée en Amérique du Sud en raison du climat chaud qui y régnait. Aujourd’hui, il existe une grande diversité de variétés.

Et l’histoire de la tomate en France ?

Avant de devenir la star des étés en France le parcours va être long pour la tomate.

Parce qu’elle appartient à la famille des Solanaceae, les botanistes pensent qu’elle est apparentée à la mandragore, à la racine de sorcière.

Tout au long des 19e et 20e siècles, la tomate a vécue une vie de lumière dans certains milieux et une vie moins rose d’autre part : dans le Sud, elle était déjà cultivée par les paysans et consommée sautée à l’ail alors que dans le Nord, elle était boudée, méprisée. On disait  même qu’elle était immangeable, inappétissante et peut-être même dangereuse et toxique.

Par conséquent, il a fallu du temps et que l’agronomie gagne du terrain en France.

La Provence a été le point de départ. En 1600, l’un des premiers agronomes français, Olivier de Serres, classe d’abord la tomate comme plante ornementale et il la cultive dans son domaine ardéchois du Pradel.

Les pommes d’amour … avec variété de leur feuillage, ainsi que les jolis fruits que ces plantes produisent et qui pendent à leurs branches, rendent l’endroit où elles sont récoltées très agréable. Leurs fruits ne sont pas destinés à la consommation humaine, ils sont seulement bons pour la médecine et c’est un plaisir de travailler avec eux.”

 

Les qualités culinaires du fruit (oui oui du fruit) de la tomate ont été mises en évidence dans l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert en France à la fin du XVIIIe siècle :

 

“Cuit dans un bouillon ou dans divers ragoûts, le fruit de la tomate prend une jolie teinte rouge tout en conservant sa pulpe succulente et une saveur aigre levée et très agréable. Tant que vous la consommez de cette façon, aucun effet négatif n’a été signalé en Espagne ou dans nos provinces du sud à la suite de sa consommation.”

 

La popularité de la tomate s’est accrue pendant la Révolution française, grâce à l’afflux d’immigrants provençaux à Paris lors de la fête de la Fédération en 1790.

Les restaurants marseillais ont contribué à la diffusion de la tomate dans la métropole.

 

Le président américain Jefferson, qui avait vécu en France de 1784 à 1789 en sera le meilleur commercial et la fait connaître au monde entier.

 

Un regard scientifique sur la tomate

Une mutation s’est produit en Floride en 1914, donnant lieu à des plantes ayant un schéma de croissance bien défini ce qui facilitera l’accélération de la culture et la récolte de la tomate et sa commercialisation croissante.

Dans les années 1920, les États-Unis ont lieux des travaux de sélection et d’hybridation. En 1946, le premier hybride est créé. Après la guerre, l’INRA prend le relais en France.

Le botaniste américain Hugh Hellmut Iltis a découvert une nouvelle espèce de tomate sauvage au Pérou lors d’une expédition en 1962, qu’il a baptisée du nom de code 832. C’est à partir de cette espèce, que les gènes permettant d’améliorer la teneur en matière sèche soluble, un critère important pour la production de concentré de tomates, ont été introduits dans les variétés de tomates industrielles et ont permis en plus de son goût sucré supérieur de gagner encore plus le cœur du grand public.

La disponibilité de tomates à bas prix, disponibles toute l’année dans les pays occidentaux, remonte aux années 1980.

 

10 raisons pour lesquelles vous devriez manger des tomates à chaque repas

1. Elles ne sont pas chères

2. Elles sont polyvalentes avec de nombreuses variétés

3. Elles voyagent bien

4. Elles sont riches en vitamines et en minéraux.

5. Elles peuvent être conservées. Les tomates marinées sont une bonne alternative au séchage ou à la congélation.

6. Elles sont résistantes aux parasites et aux maladies. Les tomates sont faciles à cultiver même dans la chaleur de l’été.

7. Les variétés les plus savoureuses et bio ne contiennent aucun produit chimique.

8. Cela peut vous surprendre, mais la tomate est une bonne source de lycopène. (antioxydant puissants, capable de contrer l’action des radicaux libres ce qui permet de rester plus jeune :))

9. Elles ont une teneur en eau plus élevée que la plupart des fruits et légumes.

10. Vous pouvez les manger crues !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Que faire en visite à Barcelone - Plare

Que faire en visite à Barcelone

Tapis de yoga choisir - Plare

Yoga choisir son tapis