Un café racer et un e-scooter inspirés de l’ère industrielle illustrent la signification de l’expression « moins, c’est plus ».

Les motos et scooters électriques sont la voie à suivre dans le cadre de la lutte contre les émissions. Le marché ne cesse de s’élargir avec des options polyvalentes pour les utilisateurs finaux, et le duo de véhicules à deux roues de Belin Design Office nous montre ce qu’un design hors du commun peut faire. Et ce, sans compromis sur la fonctionnalité ou l’esthétique. L’Ekka M-1 Performance et le scooter urbain CS-1 ont une conception modulaire, enveloppée dans un châssis unibody en aluminium qui se plie pour obtenir la forme carrée de ces deux-roues.

Le cadre de base est entièrement exposé, sans aucun panneau de carrosserie en plastique, afin de conserver l’aspect industriel. Cela présente un autre avantage : l’entreprise n’a pas besoin de passer par le processus de fabrication de panneaux formés à chaud, ce qui réduit l’empreinte carbone de la production. Grâce à la réduction du poids supplémentaire, les vélos électriques à deux roues ont une plus grande autonomie que les autres vélos électriques.

Concepteur : Bureau d’études Belin

L’attrait brut des véhicules à deux roues est relativement nouveau parmi les véhicules électriques, mais il conserve l’ADN futuriste pour séduire la génération Z. Les deux véhicules électriques sont dotés d’un moteur intégré aux roues, ce qui permet de se passer de transmission, de chaînes, d’embrayages ou de courroies. Cela signifie qu’il y a moins de pièces à entretenir, que le poids total des scooters est réduit et qu’ils ont un aspect plus raffiné. C’est le scooter de ville CS-1 qui en bénéficie le plus, car il dispose de plus d’espace pour transporter des effets personnels ou ajouter des modules pour des besoins spécifiques en matière de petites marchandises. La batterie est située sous les pieds du conducteur, ce qui augmente encore l’espace disponible à l’avant.

La moto Ekka M-1 Performance est une version plus robuste des deux, qui privilégie l’esthétique café racer. Cette moto dérive de la valorisation de la Ludic’ de Jean-Marie Floch, avec l’élément ludique dans l’apparence et la position du pilote penché vers l’avant. La position agressive et les gros pneus complètent la personnalité brute de ce racer. Heureusement, la selle de ce café racer semble confortable pour de longues périodes de conduite, contrairement à d’autres café racers qui compromettent l’espace d’assise au profit d’une transmission et d’un moteur plus puissants.

The post Un café racer et un e-scooter inspirés de l’ère industrielle démontrent la signification de « less is more » appeared first on Plare.

Qu'en pensez-vous?

Philippe Biaut

Écrit par Philippe Biaut

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *