dans

La prise en charge du cancer du sein chez la femme jeune

En 2019, pas moins de 58 000 Françaises ont été diagnostiquées d’un cancer du sein selon les études de l’Institut Curie. Les symptômes sont discrets et peuvent être influencés par différents facteurs. Bien que cette maladie soit surtout susceptible de toucher les femmes de plus de 50 ans, celles de moins de 30 ans sont aussi concernées. Afin de limiter l’incidence du cancer du sein, quel que soit l’âge, la prise en charge de la maladie doit être faite le plus tôt possible quel que soit le type de cancer du sein.

 

Les origines du cancer du sein chez la femme jeune ?

Malgré une diminution du taux de mortalité causé par le cancer du sein, l’on observe une augmentation de son incidence au cours de ces dernières années, dans toutes les tranches d’âge. Selon les statistiques en France,  3000 femmes de moins de 40 ans sont diagnostiquées chaque année.

La prédisposition génétique est la cause majeure de la maladie chez les patientes jeunes. En effet, les risques de développer un cancer du sein sont plus élevés chez les femmes porteuses de la mutation BRCA1 ou BRCA 2.

Toutefois, les causes hormonales font également partie des facteurs de risque. Une première grossesse tardive, ou des règles précoces peuvent exacerber les menaces de développer un cancer du sein trop tôt. L’alcool, le tabac, ainsi qu’un mode de vie sédentaire peuvent avoir une influence sur l’évolution de la maladie.

Le cancer du sein chez la femme de moins de 30 ans reste peu connu. Pourtant, la maladie peut être déjà agressive à cet âge-là, le pronostic étant généralement plus réservé. Chez les personnes actives notamment, l’index de prolifération des cellules tumorales est plus élevé, ce qui peut entraîner une évolution rapide de la maladie. La rareté de la forme cancéreuse joue également dans le pronostic vital et les risques de récidive. Le carcinome canadair infiltrant est le type de tumeur le plus diagnostiqué chez les femmes jeunes, avec un taux de survie de 5 ans. Cependant, les cancers du sein du type triple négatif sont plus agressifs et complexes à traiter, avec des risques de récidive élevés.

 

L’importance du dépistage du cancer du sein

Chez les patientes jeunes, l’évolution du cancer du sein vers un stade avancé peut être causée par un retard de diagnostic qui s’explique par la difficulté de dépistage de la maladie pour la tranche d’âge de moins de 30 ans. À l’exception des patientes présentant des prédispositions génétiques, les dépistages organisés concernent principalement les femmes de 50 à 74 ans considérées à risque. Pourtant, plus tôt le cancer est détecté, plus rapide sera la prise en charge.

Bien souvent, les patientes jeunes consultent un médecin après avoir découvert une anomalie suite à une autopalpation. Les professionnels de la santé ne suspectent pas toujours une tumeur maligne chez les jeunes. Un examen mammographique peut être proposé pour suivre l’évolution des cellules cancéreuses. Cependant, il peut être difficile d’interpréter les résultats en raison de la densité du sein, en particulier durant la période d’allaitement ou la phase prémenstruelle. Il convient donc d’effectuer systématiquement une échographie pour assurer la précision du diagnostic.

Mammographie femme jeune

Les traitements du cancer du sein chez la patiente jeune

La prise en charge du cancer du sein chez la femme jeune est différente. Les questions de la fertilité, du désir de grossesse, ou l’existence d’une grossesse au moment du diagnostic doivent être prises en compte pour aider les spécialistes à mieux orienter leurs patientes dans leur parcours de soin.

En effet, les traitements sont plus agressifs chez les jeunes patientes et peuvent affecter leur fertilité. La chimiothérapie peut notamment être responsable de la ménopause précoce. Des traitements hormonaux peuvent être recommandés pour améliorer la fonction ovarienne. Par ailleurs, une grossesse peut avoir un impact direct sur l’évolution de la maladie. Dans ce cas, une IVG peut être envisagée pour limiter la prolifération des cellules cancéreuses et pour entamer rapidement un traitement.

L’accompagnement des jeunes patientes passe aussi par un soutien psychologique. L’annonce de la maladie et les traitements agressifs représentent un véritable défi qui peut altérer leur quotidien. Pour les aider à surmonter ces épreuves, il est important de mettre en place une prise en charge globale qui intègre les disciplines médicales indispensables au traitement du cancer du sein.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment organiser une fête d’anniversaire ?

email ou sms

Campagne de prospection : emailing ou SMS ?