dans

Tout savoir sur le bitcoin ?

La star des crypto-monnaies a une nouvelle fois atteint un record en bourse. Vous avez donc envie, vous aussi, d’investir quelques économies pour diversifier votre portefeuille d’actifs. Mais comme le disait Warren Buffett : “Le risque vient de ne pas savoir ce que vous faites. Vous avez donc décidé de vous renseigner un peu plus sur cette monnaie virtuelle. C’est pour cela, que nous vous proposons de faire un point sur le bitcoin.

Qu’est-ce que le bitcoin ?

Le bitcoin est une monnaie virtuelle née en 2009, sous l’impulsion d’une personne portant le pseudonyme de Satoshi Nakamoto. D’ailleurs, on ne connaît pas quelle est sa réelle identité, et les spéculations vont bon train dans ce domaine. La dernière en date serait qu’il s’agirait d’Elon Musk. Ce ne sont que des spéculations et cette rumeur vient surement du fait qu’il a annoncé que Tesla allait investir 1,5 millions de dollars dans cette cryptomonnaie.

Pour en revenir aux bitcoins, jamais auparavant, il n’avait été possible de faire un transfert de valeur entre deux individus distants, sans un tiers de confiance. La solution que propose Satoshi Nakamoto s’appuie sur diverses technologies connues, comme le peer to peer, sur lesquelles sont ajoutées plusieurs couches de protocoles cryptographiques. Le protocole complet s’appelle la “blockchain”, que l’on pourrait traduire littéralement par chaîne de block.

En effet, chaque bloc est crypté en fonction de sa date d’émission, mais également en fonction du bloc précédent. Ainsi et grâce à ce système de cryptage robuste, le Bitcoin (avec un Grand B, puisqu’il s’agit du protocole et non pas de la monnaie) n’a jamais été piraté à ce jour. Si vous avez un minimum de connaissance en informatique, vous savez sûrement que pour obtenir et vérifier un tel système de cryptage, il faut forcément une très grosse puissance de calcul. C’est là que le Bitcoin est particulièrement ingénieux, puisqu’il met à contribution la communauté.

Le minage, c’est quoi ?

Pour fonctionner correctement, chaque échange entre particuliers a besoin d’être crypté d’un côté et d’être vérifié d’un autre. Il a également besoin d’être comptabilisé pour être certain qu’aucun bloc suspect ne soit présent. On parle alors de Proof of Work. Cette preuve de travail oblige à la résolution de calculs mathématiques complexes. N’importe quel individu peut devenir un nœud de ce réseau, en installant le protocole Bitcoin sur un ordinateur. Il devient alors mineur. Il faut savoir qu’avec le temps, le cryptage est de plus en plus complexe et la puissance de calcul est de ce fait, de plus en plus importante également.

En échange de ce temps machine, les mineurs obtiennent une rétribution qu’on pourrait comparer à une commission. Cette dernière est fixe et connue à l’avance. Jusqu’en mai 2020, elle était fixée à 12,5. Depuis, elle a été divisée par deux et est passée par conséquent à 6,25. On parle de halving. Il faut savoir que cette opération a lieu tous les 4 ans environ. Par conséquent, selon toute vraisemblance, la prochaine aura lieu pendant l’hiver 2024. La rémunération sera à nouveau divisée par deux. Cette information est particulièrement importante pour les investisseurs, puisqu’à chaque halving, les bitcoins sont moins nombreux, et comme dit le vieil adage “ce qui est rare est cher”.

Pour vous donner des chiffres :

  • Au premier halving, le prix est passé de 13 $ à 260 $, en 4 mois seulement.
  • Au second halving, qui a eu lieu en 2016, le prix du bitcoin est passé de 260 $ à 860 $.
  • Le dernier halving a permis au bitcoin de franchir la barre symbolique des 20 000 $.

Attention, il est inutile aujourd’hui d’installer le protocole Bitcoin sur une machine, pour espérer avoir des bitcoins gratuits. Vous pourriez au mieux obtenir quelques satoshi (0,00000001 bitcoins). Certes, le minage est devenu une industrie rentable, mais uniquement réservée à de très grosses entreprises. Si vous voulez vous lancer dans l’aventure bitcoins, mieux vaut donc en acheter.

Où acheter des bitcoins ?

Avant de poursuivre la lecture, sachez que comme tout produit à la mode, de très nombreuses arnaques sont présentes sur la toile. Sachez qu’il y a une centaine de sites vraiment sérieux, qui vous permettront d’acheter des bitcoins. Il faut savoir également que, monnaie virtuelle oblige, vous devrez avoir en votre possession un portefeuille virtuel, appelé wallet. Enfin et avant de vous donner les différentes solutions pour vous procurer des bitcoins, sachez que l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) propose une liste noire des sites et autres applications à fuir.

  • Les plateformes de trading : vous allez pouvoir acheter ou vendre vos bitcoins sur ce type de plateforme, qui va au passage empocher une commission. Elle tourne en général autour des 1%. Le prix est fixé en fonction de la cotation, aussi bien pour l’achat que pour la vente. Il faut montrer patte blanche pour s’inscrire, mais c’est plutôt un gage de qualité et de sécurité. Les plateformes de trading françaises reçoivent un agrément de l’AMF pour exercer en France.

 

  • Les plateformes d’échange : C’est un peu le même principe qu’un site de petites annonces, comme Leboncoin ou eBay. Néanmoins, cette fois vous allez vendre votre crypto-monnaie. Ce n’est pas forcément l’endroit où l’on fait les meilleures affaires. Toutefois, le fait de passer par un tiers de confiance vous permet de régler avec votre carte bleue, ce qui est rarement le cas sur les plateformes de trading, où vous allez payer par virement SEPA.

 

  • Les boutiques : Pour le moment, elles sont uniquement présentes dans les grandes villes françaises (Paris, Marseille, Bordeaux, …). Cela fonctionne comme un bureau de change classique. Le prix et les commissions y sont souvent plus élevés qu’ailleurs, mais cela offre l’avantage de sécuriser de nouveaux possesseurs de bitcoin. De plus, vous pourrez payer avec des euros si vous le souhaitez. Il vous faudra malgré tout, avoir avec vous votre wallet pour pouvoir repartir avec.

Faut-il investir dans les crypto-monnaies ?

Il est difficile de répondre de façon catégorique à cette question, car même si plusieurs experts s’accordent à dire que le bitcoin est sans doute l’investissement le plus rentable de ces dix dernières années, cela reste malgré tout un actif très volatil. Vous devez toujours garder à l’esprit que vous devez investir uniquement les sommes que vous êtes prêt à perdre.

  • Si vous décidez de franchir le pas, il faut connaître parfaitement le fonctionnement de la blockchain et de la crypto-monnaie en général. Vous pourrez ainsi mieux anticiper les variations de cette dernière.
  • Vous devrez également avoir un regard macroéconomique sur cette monnaie virtuelle. Le fait que le Pakistan l’interdise peut, par exemple, faire s’effondrer le cours du bitcoin.
  • Bien évidemment, des évènements microéconomiques peuvent également jouer sur le prix d’un bitcoin. Les deux derniers en date sont surement l’arrivée de la société PayPal, comme plateforme d’échange de crypto-monnaies, sans oublier le tweet d’Elon Musk.
  • Enfin, vous devez avoir mis au point une stratégie claire, d’achat et de vente, pour éviter de réagir à chaud et prendre les mauvaises décisions.

Pour conclure, sachez que le bitcoin n’est pas la seule monnaie virtuelle. Il en existe à ce jour pas moins de 4500. Elles fonctionnent toutes plus ou moins sur le même principe. Il y a peut-être, parmi elles, la future star des marchés financiers. Alors, un conseil, ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Que penser du bitcoin ?

Comment changer son mécanisme de chasse d’eau ?