dans

Top 5 du passé historique de Montpellier

Quelles sont les 5 choses à connaître sur l’histoire de Montpellier ? Ou quelles sont les 5 choses historiques à savoir sur Montpellier ?

Envie d’un week-end en famille ou entre amis dans une ville aux abords de la mer méditerranéenne? Pourquoi ne pas choisir Montpellier ? En effet, cette cité élégante située au sud de la France, entre l’Espagne et l’Italie est l’une des destinations favorites des vacanciers. Cela n’est pas sans raison. Outre son climat méditerranéen et ses diverses activités, cette ville renferme aussi des histoires intéressantes que vous pouvez découvrir à travers ses patrimoines et ses monuments historiques.

Les origines de Montpellier

La ville de Montpellier comme toutes les autres villes sur le rivage de la Méditerranée sont très anciennes. Par ailleurs, son origine remonte déjà au temps de la Préhistoire. En effet, grâce à des fouilles réalisées par des archéologues dans les rues de la Fontaine-du-Pila, on a pu découvrir que Montpellier a déjà été occupée par des hommes il y a de cela 11 500 ans. À cette époque, ils ont établi un campement au bord de Verdanson. 

Par contre, la ville de Montpellier n’a vu le jour que plusieurs siècles plus tard, au Moyen-Age, plus précisément en l’an 985. À l’origine, Montpellier était érigée sur une colline de basse altitude dans les environs de la plaine du bas-Languedoc. En échange de ses services rendus, ce territoire fut octroyé au comte Bernard de Melgueil un chevalier Guilhem. À sa mort, ses héritiers ont édifié, entre l’actuel Palais de Justice et la place Jean Jaurès, leur fief à partir d’un bourg fortifié abritant un château et une chapelle, qui devint par la suite la Ville de Montpellier.

La ville de Montpellier un des axes de communication majeur de l’Europe

Bien avant la naissance de la ville de Montpellier, cette dernière connaissait déjà un grand succès depuis l’Antiquité, plus précisément en 118 av. J.-C. En effet, au cours de cette période, elle fut l’un des axes de communication importants de l’Europe grâce à la Via Domitia ou la Voie Domitienne. Elle était utilisée comme liaison fluviale entre le Canal du Midi, le Canal du Rhône à Sète. Aujourd’hui, cette voie a été transformée en chemin de fer qui traverse le quartier des Hôpitaux-Facultés, mais demeure encore une artère névralgique des quartiers Nord de Montpellier.

L’histoire du Saint-Guilhem le Désert dans la ville de Montpellier

En l’an 804, c’est-à-dire un siècle avant la création de la ville de Montpellier, le comte de Toulouse et duc d’Aquitaine Saint Guilhem a fondé une abbaye dans une vallée désertique de l’Hérault à  l‘écart de toute présence humaine. Elle fut appelée Abbaye de Gellone. Mais après la mort du comte, en 812, son nom devient l’abbaye Saint-Guilhem le Désert. Aujourd’hui, ce patrimoine historique est toujours debout et se situe dans le département de Hérault, en Languedoc-Roussillon. Il a même été classé parmi Les Plus Beaux villages de France.  

La création d’un jardin des Plantes et la destruction des édifices catholiques

Dès la Renaissance au XVe siècle, Montpellier connaît déjà un grand succès économique. Cela est notamment dû aux échanges commerciaux, mais aussi à l’activité portuaire de Latte. Ce n’est pas tout ! En 1467, le roi Louis XIV, souverain de France, ordonna la création d’une Cour des aides à Montpellier et d’un jardin des Plantes de Montpellier à la faculté de médecine en 1593.

Mis à part les constructions, Montpellier a aussi été le témoin de plusieurs ravages. En effet, au XVIè siècles, la réforme protestante a gagné plus de fidèles dans la ville de Montpellier. La guerre des Religions a alors entraîné la destruction de plusieurs patrimoines catholiques (château, chapelle, église, etc.) au cœur de la ville. Seule la cathédrale Saint-Pierre a survécu, mais avec des séquelles.  

La construction de fortune

Au XIXe siècle, la ville de Montpellier a aussi connu un grand développement culturel, ce qui a favorisé la construction de fortune. Par ailleurs, c’est à cette époque, avec la sensibilisation du Baron François-Xavier Fabre, un peintre collectionneur, qu’a vu le jour du principal musée d’art de la ville : Musée Fabre. En effet, le peintre voulait offrir ses collections à la ville, mais à la seule condition que celles-ci soient exposées dans un musée neuf. Son désir a été concrétisé. Et, aujourd’hui, avec ses 800 collections de peintures, le Musée Fabre est devenu l’un des musées d’art les plus importants de la France, voire d’Europe. 

Par la suite, d’autres monuments historiques ont aussi été édifiés à Montpellier, à savoir : le palais de justice, la préfecture des églises Sainte-Anne. Quant à la place de la Comédie, elle a été reconstruite après avoir été ravagée par les incendies. Plusieurs siècles plus tard, la place est devenue le point de départ pour la visite de la ville de Montpellier.

Vous pouvez aussi découvrier Où se baigner à Montpellier, Où manger à Montpellier en ce moment, …

Envie de faire découvrir un peu d’histoire de Montpellier ? Partagez vite cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 Commentaires

Likee vidéo courte

Likee l’application de partage et de création de vidéos courtes

Top 5 des lieux incontournables à visiter à Montpellier