Télescope James Webb : La Nasa dévoile de nouvelles images exceptionnelles de Jupiter

Jupiter image aurore boréale télescope James Webb Plare
Crédit : NASA ESA CSA JUPITER ERS TEAM IMAGE PROCESSING BY JUDY SCHMIDT

Le puissant télescope spatial de la Nasa, James Webb, a capturé de magnifiques photos de Jupiter, permettant aux scientifiques d’examiner les aurores boréales observées aux pôles de la planète.

En effet la Nasa a publié lundi 2 nouvelles photos exclusives prises par le télescope James Webb. « Faites place au roi du système solaire » indique le compte twitter dédié au télescope :

Jupiter une planète à découvrir

Jupiter est une planète qui est très vivante et qui subit des tempêtes massives, des vents intenses et donc des aurores boréales magnifiques et des conditions de température et de pression extrêmes.

Le télescope spatial James Webb de la NASA a maintenant pris de nouvelles photos de la planète.

Les observations de la fameuse Jupiter par le non moins fameux télescope James Webb fourniront aux scientifiques encore plus d’informations sur les mécanismes internes de Jupiter.

Et Jupiter est magnifique nous le savons depuis longtemps et les nouvelles photos qui arrivent sont tellement sublimes que même une astronome comme Imke de Pater de L’université de Berkeley indique « Pour être honnête, nous ne nous attendions pas à ce que ce soit aussi merveilleux ». C’est vous dire l’importance de James Webb et de ce nous découvrons au fil des semaines et des images que cela nous permet de vous faire découvrir.

Jupiter image aurore boréale télescope James Webb Plare
Crédit : NASA ESA CSA JUPITER ERS TEAM IMAGE PROCESSING BY JUDY SCHMIDT

James Webb un télescope spatial à la pointe grâce à la coopération inter-agences spatiales

Cela permet de rappeler que James Webb est le fruit d’une collaboration inter agence spatiale avec la NSA (USA) l’ESA (Europe) et le Canada avec la CSA.

Coopération totale donc notamment avec Imke Pater qui travaille à la codirection des Observations avec le Professeur Thierry Fouchet de l’observatoire de Paris.

Mais cela va au-délà avec la coopération avec une scientifique citoyenne comme Judy Schmidt qui traduit les données de Webb pour nous permettre de découvrir ces belles images en collaboration avec d’autres scientifiques.

La pointe de la technologie et la pointe de la collaboration pour un résultat époustouflant.

Les aurores boréales de Jupiter

Les deux photos ont été prises par la caméra proche infrarouge (NIRCam) de l’observatoire, qui possède trois filtres infrarouges spécialisés qui mettent en évidence les subtilités de la planète.

La lumière infrarouge est imperceptible à l’œil humain, elle a donc été cartographiée sur le spectre visible.

Rappelons que les plus grandes longueurs d’onde apparaissent plus rouges, tandis que les plus courtes apparaissent plus bleues ce qui permet ensuite aux scientifiques de faire le travaille d’interprétation de retranscription des images que nous découvrons aujourd’hui ébahis.

Sur Jupiter les Aurores sont juste gigantesques et majestueuses au-dessus des Pôles Nord et Sud de Jupiter.

Les photos que nous dévoile aujourd’hui la NASA sont un composite de plusieurs photos de James Webb.

Des photos qui mettent en évidence cette luminosité qui se réfléchit dans les nuages inférieurs et les brumes supérieures de Jupiter dans un spectacle paré de Rouge et Bleu étincelant et même des brumes tourbillonnantes dans une espèce de danse verte et jaune suivant le filtre dans une cartographie magnifique et unique de Jupiter.

Jupiter image photo planete aurore boréale télescope James Webb Plare
image Jupiter télescope James Webb 22 aout 2022 Crédits : NASA ESA CSA JUPITER ERS TEAM IMAGE PROCESSING BY JUDY SCHMIDT

Des données brutes du Télescope James Webb à traiter et décrypter pour obtenir ce résultat

 

Les données des télescopes Webb n’arrivent pas sur Terre comme ce que nous voyons aujourd’hui il s’agit de données brutes qui sont transmises au Space Telescopte Science Institute STScI.

Les données sont ensuite sélectionnées, répertoriées, et calibrées spécifiquement et distribuées aux scientifiques pour traitement et analyse.

Ces donc cela après une première captation d’information par James Webb, de pré-traitement qu’intervient l’interprétation des informations et la mise en forme visuelle telle que ces 2 nouvelles images.

Le travail d’interprétation et de mise en images de Judy Schmidt

Ces images sont le travail de Judy Schmidt comme nous l’évoquions précédemment. Même si c’est une spécialiste émérite depuis longtemps dans la communauté scientifique dite citoyenne elle n’a pas eu de formation à proprement parler en astronomie.

Il y a 10 ans elle participait d’ailleurs à un concours de traitement d’images de l’ESA où elle arriva 3ième sur 3000 candidats avec la photo d’une image naissante.

Sa photo emblématique est celle du papillon de Minkowski une nébuleuse planétaire dans la constellation d’Ophiuchus dont-elle déclare « Ouah, ça existe ? Il y en a eu d’autres, mais celui-là était beaucoup plus clair. Mon cœur s’est arrêté lorsque j’ai vu cette image pour la première fois dans les archives d’Hubble. Je suis toujours convaincu que si je pouvais focaliser le télescope Hubble sur une seule chose, ce serait celle-ci. »

Papillon nébuleuse hubble nasa Judy Schmidt Plare
image NASA Hubble Space Telescope butterfly-like planetary nebula M2-9 Judy Schmidt NASA ESA Hubble Legacy Archive – Judy Schmidt

Qu'en pensez-vous?

Thomas Moreau

Écrit par Thomas Moreau

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *